Stephen Babin artiste peintre

Je crois  vraiment que mon désir de peindre vient du sentiment que les toiles de Madame Murielle Millard ont produit à travers mes yeux d’enfant, je devais avoir tout au plus 10 ans. 
A l’approche de mes 12 ans, en observant l’artiste peintre M. Roger Matteau, avec son aide, je créais mon tout premier paysage à l’huile, avec mention, que mes parents s’empressèrent d’encadrer et d’exposer au mur du salon.


Mes parents, s’apercevant de ma fascination naissante, décidèrent de m’inscrire à mon tout premier cours de peinture auprès de l’artiste M. Plante artiste de Trois-Rivières.
À 18 ans, j’intégrais le Mouvement scout, et en fit une passion pour les 12 années qui suivirent. Le plein air me stimulait, la nature m’inspirait.

 

Ma passion première, l’enseignement. J’ai obtenu mon diplôme d’études collégiales en psychologie, un certificat en enfance inadaptée et un baccalauréat en enseignement spécialisé en adaptation scolaire. Encore aujourd'hui, après plus de 30 ans, j'enseigne l'anglais et les arts plastiques au secondaire.


Comme prix de reconnaissance pour mon implication dans le Mouvement scout, j’ai reçu deux magnifiques toiles de Madame Monique Carignan, artiste peintre. Elle a solidifiée en moi le désir de peindre, j’avais 25 ans. La nature me comblait déjà avec ses formes et ses couleurs. Plus averti d’un amour sérieux pour la peinture, j’y consacre tout mon temps libre. J’ai opté pour l’acrylique. La transparence dans les couleurs et la finesse de sa texture m’apporte la possibilité de peindre plus précisément les détails.


Les lithographies de Messieurs Robert Bateman et Carl Brenders, ainsi que des rencontres avec Monsieur Régis Vézinas, tous peintres-animaliers, m’ont donné l’assurance du chemin que je devais prendre: l’art animalier. Après des rencontres imprévues et quelques discussions auprès des artistes peintres, Vézinas, Leclerc, Tremblay, Bouchard, Leduc et Grondin, je développe rapidement un goût d’indépendance et j’apprenais à laisser mon sens créatif prendre de plus en plus de place sur mes toiles.
Depuis plusieurs années, la nature m’inspire, pour la méditation, pour son calme, ses odeurs, ses bruits et ses chants. C’est un besoin pour moi de parcourir les parcs nationaux tant au Québec, qu’au Canada. J’observe, mon regard change face à tant de beauté, je me connecte avec ma spiritualité.

Ma tendance actuelle s’oriente d’avantage vers un perfectionnement des oiseaux du Québec. À travers beaucoup de recherches en profondeur et d’observation sur leurs caractères respectifs, leurs déplacements et leurs habitudes de vie, je rencontre et travaille avec des passionnés de la faune, ainsi que des photographes animaliers professionnels et quelques membres de clubs d’ornithologies. 
 
 

SB

© 2019-2020

  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
  • Pinterest social Icône
  • Icône social Instagram